L'histoire de Saïly 

 

Saïly est née en 2009, par un chaud et bel été, dans le sud de la France, à Cassis.

 

Début 2010, l’aventure bola débute, sur le coin d’une table d’un tout petit atelier.

 

Cécile, la créatrice, en a porté un durant sa grossesse. Elle l’a donné à son fils, et plus de dix ans après, il l’a encore. C’est son talisman, accroché à son doudou, indissociable.

Un lien, un souvenir, un son,  qui leur rappellera toujours les exquis moments de la grossesse, les premiers mois, les premiers câlins.

Le bola est une pièce peu connue et il mérite de l’être. Il est plus qu'un bijou, il est un symbole et il a une âme.

Il faut l’embellir, améliorer sa sonorité, l’habiller de sautoirs dignes de lui, et qu’il reste quelque chose pour la maman aussi.

 

C’est est un bijou ethnique, il faut aller le chercher aux confins de ses origines, le ramener en France et l’adapter à nos codes.

 

Cécile prend alors la route pendant de longs mois pour trouver les meilleurs fabricants du monde.

C’est en Amérique du Sud qu’elle trouvera la perle rare, celui qui acceptera de perfectionner au mieux le précieux bola : la structure interne, complexe, qui nécessite des métaux précis pour créer le son le plus doux et le plus vibrant, tel un instrument de musique ; puis les revêtements, pour qu’ils répondent aux normes européennes (sans surfaçage au nickel, sans soudures au plomb, sans cadmium).

Ces normes sont obligatoires et sont encore plus importantes pour ce bijou porté par des futures mamans, sensibles, puis caressé par les délicates petites mains des bébés.

 

Cécile revient ensuite en France et part à la recherche des meilleurs fabricants d’apprêts, français et européens : les chaines, les fermoirs, les anneaux, les décorations, les doreurs etc.

Une attention particulière est apportée à chaque composant du bijou pour garantir une qualité optimale.

Mille recherches plus tard, la première collection est prête et on y trouve de délicats sautoirs, en acier ou plaqué d’argent, décorés de pierres fines, d’argent, de laiton plaqué d’argent ou d’or.

Des collections vastes, où les bolas sont déclinées en plusieurs couleurs, proposées sur des dizaines de sautoirs différents…pour que chacune y trouve son bonheur.

Saïly crée des sautoirs sur lesquels les pampilles et les pierres ne sont montées que d’un côté, pour que le bola puisse s’ôter facilement du côté opposé : le bola est pour bébé, le sautoir pour maman. Un joli partage, pour que chacun ait un morceau de leur vie commune, un trait d’union, éternel.

 

Un premier salon professionnel à Paris, puis deux, puis 3…une boutique est séduite, puis deux…et aujourd’hui, une centaine distribue les bolas de Saïly, en France, en Europe et l’International.

 

Et depuis le début de l’année 2015, Saïly a été labellisée par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode et l’atelier est désormais installé dans les Hautes-Alpes, en pleine nature, dans un environnement zen et vert.

 

L’âme de Saïly se retrouve dans chaque détail, de l’écrin à bola, unique et conçu sur mesure aux couleurs de la marque, d’un rose tendre, à la fois féminin et maternel. Les collections sont pensées pour répondre à l’univers de la future maman mais également pour toutes les femmes qui souhaitent porter un bola sans être enceinte, tout simplement parce qu’il est joli, envoûtant et apaisant.

 

Pour cette année 2015, Saïly réserve de belles surprises, de nouvelles collections, surprenantes, très attendues et qui seront égrainées tout au long de l’année.

 

 

 

Découvrez ici la fabuleuse histoire du bola.